Collectivités & Entreprises

Collectivités & Entreprises

Vous êtes une entreprise ?

Vous pouvez réserver des berceaux dans notre structure pour vos salariés afin de leur permettre de mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale.

Ce faisant, vous bénéficiez d’avantages fiscaux significatifs, à savoir de 83% de déductions fiscales sous 2 formes :

  • Un crédit d’impôt : le C.I.F (Crédit d’Impôt Famille), représentant 50% des dépenses réelles pour financer les berceaux réservés
  • Une exonération fiscale de 33% : les dépenses effectuées pour réserver des berceaux étant inscrites en charge dans votre compte d’exploitation (dépenses à caractère social), l’IS ou l’IR réel de la société s’en verra diminuer de 33%.

Vous ne pouvez pas bénéficiez du CIF ? Vous êtes une association non imposable, une profession libérale, un artisan, un gérant de société non salarié. Nous vous réservons une tarification particulière.

Avez-vous d’autres questions ? Contactez-nous…

  • Oriane Macé (Fondatrice et gérante de la structure) : Téléphone : 06.11.12.49.08 / Mail : oriane.mace@nid-deveil.fr
  • Crèche Nid d’éveil : Cacilda (directrice) vous renseignera. Téléphone : 01.49.12.10.59 / Mail : contact@nid-deveil.fr

Aide & Documentation :

En savoir plus sur les déductions fiscales et les conditions d’éligibilité au CIF

Le Comité d’Entreprise peut-il participer ?

Ce type de projet peut être mené dans votre entreprise soit à l’initiative unique de la direction, soit conjointement avec votre Comité d’Entreprise :

  • Les crèches font partie de l’énumération des œuvres sociales du C.E. (art R 432-2 du code du travail). Le C.E. peut donc s’associer à l’employeur et apporter une participation financière en sus de celle de l’employeur.
  • Il peut également intervenir dans le projet à travers :
    • L’aide à l’emploi : aide aux salariés pour tous les modes de garde agréés à l’intérieur ou hors du domicile (art L.129-13 du code du travail) :
      • 1830€ maximum par an et par salarié : montant et modalités d’attribution fixés librement par le CE
      • Exonérée de charges sociales et d’impôt sur le revenu
      • Versée soit directement au salarié (via par exemple l’utilisation de CESU), soit dans un projet global avec l’employeur
    • La prime de crèche :
      • Exonération des charges sociales pour les sommes versées par le CE aux salariés comme aide à la garde d’enfants
      • Règles d’attribution (lettre-circ ACOSS n°2005-033, 1er fév 2005)
      • Plafond annuel défini par enfant de 2 mois à 3 ans
      • Aide cumulable à l’aide à l’emploi

Si la gestion de l’aide financière est conjointe entre l’employeur et le C.E. : l’adoption du projet est soumise à sa consultation

Pourquoi réserver des berceaux dans notre structure pour vos salariés ?

En tant qu’entreprise familiale, nous avons bâti tout notre projet autours d’une relation partenariale avec nos réservataires.

Nous nous efforçons de répondre à l’ensemble de leur problématique (garde d’urgence,…), d’apporter des solutions dans un climat de confiance et de grande adaptabilité.

Réserver un berceau dans notre structure, c’est avant tout :

Permettre à vos salariés de mieux concilier leur vie professionnelle et leur vie familiale :

  • Mode de garde à proximité du lieu de travail ou du lieu de vie :
    • Moins de transports
    • Moins de stress pour les déposer et les récupérer le soir (bouchons, horaires milités des structures publiques ou des nounous,…)
    • Proximité rassurante pour les enfants
  • Horaires adaptés aux réalités de la vie en entreprise (créneau de 12h)
  • Plus de souplesse
  • Mode de garde dans un établissement haut de gamme soumis aux mêmes contrôles que les crèches publiques :
    • Garantie du sérieux et de la compétence du personnel,
    • Garantie du respect des normes d’hygiène et de sécurité
  • Coût similaire pour les familles aux crèches municipales :
    • Application du barème de participation familial de la CAF : coût variable selon les revenus, le nombre d’enfant, le forfait choisi
    • Mêmes avantages fiscaux : réduction d’impôt de 25% des sommes versées dans la limite de 2300€/an et par enfant (= réduction maximale de 575€ par enfant gardé)

Pour votre entreprise :

  • Une image positive et citoyenne de l’entreprise :
    • Meilleure conciliation de la vie professionnelle et familiale des employés
    • Réponse au problème très présent en île de France de la garde des enfants
  • Une réponse pertinente à l’absentéisme et aux retards
  • Une réponse pertinente à la non-réintégration de l’entreprise à la fin du congé maternité et aux demandes de réduction du temps de travail consécutives à une naissance
  • Une amélioration de la sérénité des employés